Accueil

Objectif

L’objectif de ce groupe de travail est de proposer un modèle économique permettant d’assurer la pérennité des infrastructures informatiques dédiées  à la gestion et l’analyse des données produites par les sciences du vivant.  Ce modèle économique doit être suffisamment générique pour être applicable aussi bien aux infrastructures informatiques des plates-formes régionales qu’à l’infrastructure  nationale de l’IFB hébergée à l’IDRIS.

 

Le modèle économique dépend étroitement du niveau de soutien qu’apportent les organismes de tutelle à ces infrastructures. Par ordre décroissant de soutien aux infrastructures, les organismes de tutelle peuvent demander à ces dernières :

  • De couvrir les coûts bruts de fonctionnement. Ceci inclut la consommation électrique et l’ensemble des coûts annexes liés au maintien en activité de l’infrastructure (maintenances du réseau, de la climatisation, de l’alimentation électrique, des bâtiments, coûts afférents à sécurité, à la gestion des équipements, etc.) par la structure d’accueil.
  • En sus des coûts précédents, de pourvoir aux investissements nécessaires pour assurer le renouvellement de l’équipement informatique (calcul, stockage, réseau).
  • Finalement, de dégager des fonds pour couvrir tout ou partie des dépenses de personnel nécessaire au fonctionnement de l’infrastructure (administration des machines, maintien des équipements annexes, etc.).

 

Le groupe de travail souhaite mener une réflexion sur le type de services pris en compte dans le modèle économique et faire un tour d’horizon des différents modèles économiques envisageables ou, éventuellement, déjà mis en place. Les conclusions de ce travail feront l’objet d’un document de synthèse qui sera discuté avec les organismes de tutelles. L’objectif est de mettre en œuvre ce modèle économique sur les PF de l’IFB qui fournissent une infrastructure informatique à la communauté des sciences de la vie.

cea
cnrs
inra
inria
inserm
logo_elixir
logo-investissements